ASTUCES ET CONSEILS

Comment sauver une orchidée mourante avec l’astuce de l’éponge ?

Comment sauver une orchidée mourante avec l’astuce de l’éponge ?

 

Belles, parfumées et fascinantes, les orchidées sont de plus en plus répandues dans nos intérieurs. Bien qu’il existe de nombreuses espèces et variétés, la plante la plus populaire est l’orchidée phalaenopsis ou « orchidée papillon ».

   
   

Unique avec ses fleurs colorées, sa forme incomparable et sa senteur délicate, elle a des besoins bien spécifiques, notamment en arrosage, en luminosité, en température et en compost.

Or, parfois, malgré tous les soins qu’on lui prodigue, ses racines peuvent s’altérer, ses feuilles tomber et ses fleurs se faner.

   
   

Vous paniquez à l’idée de voir ses pétales tomber jour après jour? Peut-être que votre orchidée n’est pas suffisamment arrosée.

Il faut savoir que l’arrosage est un paramètre à ne surtout pas négliger pour maintenir cette plante en vie. En fonction des saisons et du changement de température, il est important de savoir doser son apport en eau.

En effet, il suffit de faire certaines erreurs d’arrosage pour que les racines s’abîment ou pourrissent. Hélas, avec le temps, si on n’en prend pas soin correctement, la plante peut mourir.

   
   

Heureusement, pour sauver une orchidée qui est sur le point de périr, il existe diverses solutions très concluantes, dont la fameuse astuce de l’éponge que nous allons vous dévoiler dans cet article.

Voyons ensemble comment sauver une orchidée sèche avec des astuces pratiques et rapides.

Racines sèches – Source : spm

L’astuce de l’éponge pour sauver l’orchidée

Les racines de votre plante vous semblent sèches ou pourries? Pour comprendre ces désagréments, il faut essayer de déterminer d’où vient la source du problème et intervenir au plus vite pour tenter de sauver l’orchidée.

Si vous n’agissez pas rapidement, cela sera peut-être trop tard ! N’oubliez pas que plus vous retardez les choses, moins la plante aura de chances de survivre.

Taillez les racines

Le verdict est sans appel : les racines de votre orchidée souffrent vraiment. Il faut donc aussitôt sortir la plante du pot. Taillez ensuite les racines pourries ou sèches à l’aide de cisailles stérilisées.

Lors de cette opération, pensez bien à ne retirer que les racines qui vous paraissent complètement sèches ou pourries, en laissant toutes les autres intactes.

Mettez une éponge

À ce stade, vous avez éliminé la partie « malade » de la plante, mais votre orchidée ne peut certainement pas survivre sans racines !

Vous devez donc lui offrir un second souffle en lui permettant de prendre à nouveau racine. Pour ce faire, la solution de l’éponge arrive à point nommé !

Prenez une éponge à vaisselle et nouez-la à la base de votre orchidée. Ensuite, mettez le tout dans un verre rempli d’un seul doigt d’eau.

De cette façon, l’éponge agira comme un habitat naturel pour que l’orchidée produise de nouvelles racines.

Rempotez la plante

Après 2 ou 3 semaines, vous serez soulagés de voir que les racines se sont développées. Il est temps maintenant de rempoter la plante dans un pot et une terre adaptés.

Commencez à arroser avec modération, en gardant le sol toujours humide mais jamais mouillé complètement. Justement, pour maintenir le taux d’humidité et favoriser la croissance de l’orchidée, n’oubliez pas de vaporiser un peu d’eau sur les feuilles tous les 3 ou 4 jours.

Précautions

Pour espérer des résultats prometteurs, sachez que l’astuce de l’éponge est bien plus propice durant les mois chauds. Si vous l’appliquez en automne ou en hiver, les chances de réussite seront beaucoup plus faibles.

Pensez également à placer votre orchidée dans un endroit suffisamment lumineux, sans exposition directe au soleil.

Entretenir une orchidée – Source : spm

Enracinement avec de la tourbe et du sable

Voici une méthode alternative, et plus traditionnelle, qui permettra à votre orchidée de générer de nouvelles racines. Il s’agit de l’enraciner dans un pot avec de la tourbe et du sable.

Mode d’emploi : retirez déjà toutes les fleurs fanées. Au bout de quelques jours, procédez à une taille des racines pourries ou sèches, avant de mettre votre semis en racine.

En plus de la tourbe et du sable, la sphaigne est également largement utilisée, ce qui crée un substrat parfait pour la production de nouvelles racines.

Pour espérer une nouvelle pousse, armez-vous de beaucoup de patience. Il faut compter environ deux à trois mois pour que votre orchidée refleurisse !

Prévention : quelques règles de bases à suivre pour prendre soin d’une orchidée

La meilleure façon de garder votre orchidée en vie est, bien sûr, d’éviter d’endommager ses racines.

Voici des paramètres importants à prendre en compte :

Arrosage régulier

Comme c’est une plante d’origine tropicale, l’arrosage est vital pour l’orchidée. Lorsque vous remarquez que les ont flétries, jaunies ou même noircies, c’est qu’elle n’a pas été arrosée correctement.

Soit trop, soit pas assez. Il est important de trouver le bon dosage entre un excès d’eau et un terreau trop sec !

Au printemps et en été, arrosez votre orchidée plus fréquemment : le secret est de tester le sol et d’ajouter de l’eau à chaque fois qu’il est trop sec ou qu’il n’est plus humide.

La meilleure méthode d’arrosage est de faire tremper le semis dans une bassine ou un évier avec de l’eau et de le laisser tremper pendant 15 à 20 minutes.

Cela permet à l’orchidée de n’absorber que la quantité d’eau dont elle a vraiment besoin.

N.B : un excès d’arrosage peut aussi être fatal à votre orchidée. Il vous suffit de bien observer les racines pour mesurer le besoin d’eau.

Si vous constatez qu’elles virent au gris, alors il faut arroser davantage. Sinon, un arrosage abondant n’est utile qu’une fois par semaine.

Arroser une Orchidée – Source : spm

Vase transparent

N’oubliez pas de toujours utiliser un vase clair ou transparent pour votre orchidée, afin de toujours pouvoir vérifier l’état de ses racines.

Ces dernières, si elles entrent en contact direct avec la lumière, deviennent plus fortes et plus saines. Choisissez donc un pot en plastique qui laisse passer les rayons du soleil : les racines se dessècheront plus tôt et seront moins fragiles.

Endroit approprié

Pour le bien-être de votre orchidée, optez pour un endroit où il y a beaucoup de lumière, mais sans exposition directe au soleil.

L’humidité ambiante ne doit pas être inférieure à 60 %. Idéalement, on préconise un emplacement dans la salle de bain ou la cuisine où l’humidité est généralement plus élevée.

Engrais

Sachez qu’il existe des engrais spécifiques aux orchidées. Car, il faut parfois une certaine alternance en minéraux : pendant la croissance des feuilles, un engrais azoté serait plus judicieux, alors que durant la floraison, on privilégie plutôt un compost plus riche en potassium.

En prenant bien toutes ces précautions à la lettre et en étant parfaitement attentif à la croissance de vos orchidées, vous n’aurez plus à vous inquiéter.

Elles continueront de sublimer votre intérieur en restant fraîches et éclatantes de beauté !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire